Accueil Non classé POLITIQUE

POLITIQUE

0
POLITIQUE

Trafic de bois de rose : la CITES n’a pas encore pris de sanctions envers Madagascar. Le cas de Madagascar a en effet été soulevé dans le cadre de la réunion du comité permanent de la CITES ou Convention sur le commerce international d’espèces de faune et de flore menacées d’extinction, qui se tient à Johannesbourg en Afrique du Sud. Ce comité a accordé au gouvernement malgache jusqu’à la fin de l’année pour apporter des gages tangibles de son action contre le trafic de bois de rose. Ainsi, les efforts réalisés par Madagascar seront de nouveau évalués dans trois mois.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici