Le nerf de la guerre entre les mains de la ministre des affaires étrangères

CENIT-CENI

Lisitra vonjy maika : ambony ny tahan’ny fahadisoana ho an’ny Fokontany ivelan’Antananarivo  

0
Ambony ny tahan’ny fahadisona amin’ny anaran’ireo olom-pirenena  tafiditra ao anatin’ny lisi-pifidianana vonjy maika  ho an’ireo Fokontany ivelan’Antananarivo renivohitra raha ny fanadihadihana natao. Fahadisoana  goavana amin’ny anarana sy laharana karapanondro amin’ny akapobeny no tsikaritra amin’izany.

KOLO TS’ART

0

Fandrim-pahalemana: mirongatra ny fakana an-keriny

0
Miteraka savorovoro eny anivon’y fiarahamonina ny tranga fankana ankeriny izay misesisesy tamin’ity herinadro ity. Vehivavy miisa roa no sendran’izany fakana ankeriny izay raha ny tatitrin’ny polisim-pirenena. Manoloana ireo tranga fakana ankeriny ireo, nanambara ny teo anivon’ny polisim-pirenena fa hanamafy ireo fepetra amin’ny fandrim-pahalemana.
Des données pour prévenir les dégâts

Changement climatique

0
Des prévisions ont été faites par les  techniciens afin que les responsables étatiques puissent utiliser les données dans l’accomplissement de leur mission. Madagascar figure parmi les pays les plus fragiles face aux changements climatiques.  Chaque année, le pays subit la sècheresse ou la montée des eaux. Et tous les ans, les mêmes dégâts sont enregistrés. Madagascar devrait déjà être prêt à y faire face après les nombreuses années d’épreuves avec la nature. Partout dans le monde, le climat a subi des changements significatifs, ce qui a entrainé l’augmentation de la puissance des cyclones et la hausse de la pluviométrie.  La puissance des cyclones a augmenté, pas leur nombre. Les phénomènes extrêmes comme les fortes pluies et les sècheresses ont également augmenté en puissance. Le changement climatique présente des effets sur la santé, comme par exemple le paludisme. Des effets néfastes sont constatés sur les espèces endémiques, explique Maminirina Randrianarivelo, responsable de la communication au service météorologique. Il appartient à tout un chacun de prendre ses responsabilités  face à la dégradation de l’environnement et dans le but de faire face aux changements climatiques. On effectue des projections météorologiques. Il s’agit d’une responsabilité citoyenne. Chaque individu doit prendre conscience qu’il est également responsable,  fait valoir ce responsable. Chaque année, les techniciens publient des prévisions météorologiques. Il appartient aux responsables étatiques de prendre les mesures idoines dans l’accomplissement de leur mission, comme par exemple la construction d’écoles pouvant résister aux cyclones.

Fisokafan’ny sisintany amin’ny Oktobra : mbola tsy mari-pototra

0
Tsy mbola ahafahana miomana tanteraka ny fanambarana nataon’ny filohan’ny Repoblika amin’ny mety fisokafan’ny sisintany amin’ny volana Oktobra hoy ny avy eo anivon’ny Confédération du Tourisme à Madagascar. Antony, mety mbola hiova hevitra indray ny fitondram-panjakana. Ho lalim-paka ny fanarenana ny toekaren’I Madagasikara hoy kosa ny mpahay toekarena nanaovana fanadihadiana raha toa ka mbola hiverin-dalana indray ny fitondrana.

Seranampiaramanidina Ivato : valizy 2 feno sokatra tafavoaka

0
Gaboraraka ny seranampiaramanidina eny Ivato. Valizy 2 feno sokatra no tafavoaka soamantsara tsy nisy arakaraka. Ho entina aminao ato anatin’ity fanadihadiana ity ny sary rehetra manaporofo izany.
transport-aerien

Air Madagascar

Une nouvelle sonnette d’alarme

Fanavotana ny Firenena

0
L’urgence de la tenue d’une table ronde avec le chef de l’Etat. C’est ce pour quoi le mouvement « Fanavotana ny firenena », réunissant les syndicats « Afo sendikaly », des journalistes et des associations issues de l’église catholique milite afin de sauver le pays de l’impasse dans laquelle il se trouve à l’heure actuelle. La déclaration faite par les initiateurs du « Dinika ho fanavotam-pirenena »  hier à l’hôtel Panorama, rejoint  en partie les revendications du mouvement  Mitsangana ry Malagasy. Il veut tirer la sonnette d’alarme sur tout ce qui ne va pas dans le pays notamment les détournements de deniers publics, les trafics d’influence, la corruption, la cession abusive de terres aux étrangers dans un climat social délétère. Ce mouvement incite et invite l’Etat à une concertation, à un dialogue ultime afin de pouvoir trouver des solutions idoines tant qu’il est encore temps. Les trois entités qui le composent ont adressé une lettre au Président de la République pour l’inviter à une table ronde nationale.  D’après l’ancien Premier ministre Omer Beriziky , les dirigeants doivent savoir écouter les aspirations du peuple.  Les dirigeants doivent être attentifs aux appels du peuple qui fusent de toutes parts. En voyant cette initiative qu’est le dinika ho  Fanavotam-pirenena, nous nous rendons compte que nous ne sommes pas seuls et que notre appel « Mitsangana ry Malagasy » a été entendu, a-t-il dit en substance. Ce mouvement ne compte pas inciter le peuple à renverser le régime contrairement à ce que véhiculent les rumeurs  Les partisans du mouvement Mitsangana ry Malagasy deviennent de plus en plus nombreux. A l’instar du mouvement Mitsangana ry Malagasy, le « Fanavotana ny firenena » veut percer au grand jour tout ce qui ne va pas dans le pays.

MAHTP : omena vahana ny fiaraha-miasa amin’ny sehatra tsy miankina

0
Nihaona tamin’ny minisitry ny MAHTP androany ireo mpikambana eo anivon’ny FOM, na ny fikambanan’ny Orinasa Malagasy. Ilaina ny fandraisan’anjaran’ny orinasa Malagasy amin’ny fanatanterahana ny asa ho an’ny fampandrosoana. Fanampim-panazavana.
Seulement une quarantaine de signatures

Mémorandum de stabilité

0
Un flou total entoure le mémorandum de stabilité initié par le Président de la République Hery Rajaonarimampianina. Lors de son récent déplacement dans l’Hexagone, le numéro 2 de l’exécutif a annoncé que le mémorandum a été signé par 91 députés. Or, d’après certains députés, seuls une quarantaine de députés auraient signé ce mémorandum. Certains se sont mêmes aventurés à avancer des chiffres : 41 pour certains et 46 pour d’autres. L’exécutif et l’opposition s’engagent ainsi dans une bataille de chiffres pour avoir le soutien de l’opinion publique. D’après certains observateurs, vu l’évolution de la situation politique, l’exécutif n’aurait pas pu obtenir les 91 signatures. Si c’était le cas, l’exécutif aurait déjà convoqué une session extraordinaire en vue de l’adoption à l’aveuglette et dans les délais les plus courts de la Loi des Finances Rectificative.
0FansLike
0FollowersSuivre
31,200AbonnésS'abonner

Featured

Most Popular

CCI et Hôtel 5 étoiles

0
88 millions de dollars. C’est ce que coûtera la rénovation du Centre de Conférences Internationales d’Ivato (CCI) et de l’hôtel 5 étoiles le jouxtant....
Stop aux subventions allouées à la JIRAMA

FMI

Latest reviews

Prefektioran’Antananarivo : ilaina fahazoan-dalàna ny fanatanterahina ny hetsika ara-politika

0
Ilaina fahazoan-dalana ny fanatanterahina ny hetsika ara-politika rehetra na eto andrenivohitra na any amin’ireo faritra ivelan’Antananarivo raha ny nambaran’ny teo anivon’ny prefektiora. Misy ny...

More News